Artist La Fille Renne (NSFW)

Écrit par Anne Silver. (Cet article a été écrit en français d’abord et puis, traduit en anglais. Le texte en français apparait devant le texte en anglais, qui est en italique. The article was originally written in French and then translated to English. The text in French appears before the text in English, which has also been italicized to help differentiate it from the French).

“L’intimité demande du compromis et de la tendresse et cela se fait avec des phrases comme, ‘Si cela te gène, je ne le ferai pas…’ et ‘Maintenant je comprends.’ Et ‘Merci de m’avoir dit. Je ne l’avais pas vu comme ça.’ Et ‘J’apprécie ta façon de prendre le temps d’appréhender mes defenses. Je suis désolée d’avoir eu une dispute.’ Vous seriez surpris de la puissance du respect et combien ça revient et combien d’intimité il existe quand vous responsabilisez quelqu’un d’autre, au lieu de s’en emparer… et combien d’amour en plus.” – Merle Shain

“Intimacy requires accommodation and gentleness at its core, and does with phrases like ‘If it bothers you I won't do it.’ And, ‘Now I understand." And, ‘Thank you for telling me that. I hadn't seen it in that light.’ And, ‘I appreciate you taking the time to get through my defenses. I am sorry I put up such a fight.’ You'd be surprised how much power there is in respect, and how much respect comes back, and how much intimacy there is when you empower someone instead of overpower them, and how much more love.” 
― 
Merle Shain, Courage My Love

pola417.jpg
 

Pour terminer l’année 2018, nous mettons en valeur un pillier de la communauté de la photo argentique, La Fille Renne. Quand j’ai commencé à faire sérieusement de la photo argentique il y a quelques années, j’ai fait beaucoup de recherches sur les pellicules différentes, les appareils photo, les double exposures, les techniques pour manipuler les pellicules, et évidemment, les polas, et à chaque fois que j’ai recherché quelque chose, je suis tombée sur la galerie de La Fille Renne. Avant de la rencontrer, j’avais déjà l’impression de la connaître grâce à son travail photographique. Elle a un style unique. Dans un monde où ce n’est pas facile de laisser parler notre voix artistique, elle nous enchante avec sa façon de faire des photo de femmes avec une grande sensibilité et une intimité touchante.

Elle crée des photos qui mettent en valeur la puissance de l’intimité, le message sous jacent et que nous sommes tous pareils, avec les mêmes désirs et espoirs, les mêmes peurs et les besoins. C’est cette authenticité dans ses photos qui nous attire. La lumière naturelle et les ombres caressent les modèles, dessinent des motifs sur leur peau et créent un discours entre la force et la délicatesse. Son amour pour la nature est évident dans ses compositions, avec des éléments naturels qui sont un thème récurrent. La Fille Renne construit ses photos dans une façon très évocatrice et dès fois, mystique.

Je vous invite à jetez un coup d’oeil et entrer dans le royaume de La Fille Renne.



To finish the year 2018, we are highlighting the work of La Fille Renne. When I first started researching film photography, looking for examples of différents kinds of film, double exposures on film, ways to manipulate film, and, of course, Polaroids, time and again, I stumbled upon her website, galleries, and albums. It seemed that no matter what I was searching for, she had tried it. As an autodidact, I found her jump- in-with-both-feet-first approach to be quite inspiring. My attitude is always that we have nothing to loose in trying. Even failures can be our greatest teachers, and so La Fille Renne’s seeming fearlessness when it comes to her art was very affirming to me.

La Fille Renne creates photos that are empowering portraits of women, exhibiting the quiet power of intimacy, its ability to highlight the universality of the wants, hopes, needs, desires that exist within us all. She does this in a way that is mystical, at times, otherworldly. And yet, there is an authenticity to her work that pulls us in. Natural light and shadow caress her models, drawing patterns on their skin, creating a dialogue between delicateness and strength. Her love for the nature is evident in her compositions, too, with natural elements being a recurrent theme.

I invite you to step in to the kingdom of La Fille Renne and have a look around.

pola416.jpg
 
pola414.jpg




La Fille Renne est une photographe, ostéologue, enseignante lyonnaise de 29 ans. Son travail photographique a été publié dans divers livres et revues (Photodarium, Le Bateau Mag, Elston Gunn, etc.), des livres qu'elle auto-publie et exposé dans plusieurs expositions principalement collectives. Elle travaille également en collaboration avec des marques telles que Lomography, Sacha Kimmes ou Owax.

Outre ses projets photographiques personnels, elle travaille actuellement sur une série de courts-métrages réalisés sur pellicules avec Laure Giappiconi et Elisa Monteil, et a créé la revue féministe et artistique Polysème avec Raphaëla Icguane.

La pratique de la photographie argentique et de la photographie instantanée a une place importante dans sa vie et elle utilise aussi bien le format 35mm, le moyen format ou tout type d'instantanés (600, SX-70, peel-apart, instax, ...). Elle teste tous les appareils et les films qui lui tombent entre les mains. Ses sujets préférés sont les gens, l'intimité, les curiosités, ses voyages mais aussi sa vie quotidienne. Elle essaie de garder tous ses souvenirs sur pellicule et de transmettre une émotion aux autres. La photographie expérimentale a également une grande place dans son travail comme l'utilisation de films périmés ou d'expositions multiples.


La Fille Renne is a photographer, osteopath, teacher who lives in Lyons, France. Her photography has been published in diverse publications and books (Photodarium, Le Bateau Mag, Elston Gunn, etc;), self-published books. She has participated in several group exhibitions. Cécile also works in collaboration with some brands like Lomography, Sacha Kimmes, and Owax.

Aside from her personal projects, she works on a series of short analog films with Laure Giappiconi and Elisa Monteil. She also created a feminist photography magazine, Polysème, with Raphaëla Icguane.

The practice of analog photography and instant photography has a place of importance in her life. La Fille Renne also shoots 35mm film, medium format film, and all types of instant film, from 600 to sx70 to install, to peel-apart. She tests all cameras and films that fall into her hands. Her favorite subjects are people, intimacy, curiosities, travel photography, and scenes from everyday life. She tries to put her souvenirs and memories on film, as well as transmit the emotion of other people. Experimental photography has a huge place in her work, usually seen in her use of expired film stocks and in making double exposures.

pola678.jpg
 
pola301.jpg
 
pola302.jpg
 
pola303.jpg
 
pola287.jpg
 
pola289.jpg


La Fille Renne dit : “Pour ce qui est de l'instantané, j'ai un certain nombre d'appareils (beaucoup de basiques en plastique) mais mes préférés sont un Polaroid SX-70 Alpha car c'est un reflex et le système de focus est bien, et un Polaroid Automatic 330 Land Camera, car c'est un bel objet à soufflet et il donne de bons résultats avec le format peel-apart. J'aime utiliser tout type de films, mais mes préférés sont le format peel-apart qui est juste magique, les Polaroids à cadre rond et le Polaroid ID-UV périmé qui donne des résultats turquoise monochromes. J'aurais adoré testé le Time Zéro et le 669 mais je n'ai jamais eu cette occasion.”


La Fille Renne says: “When it comes to instant photography, I have a certain number of cameras (a lot of basic ones made of plastic), but my preferred ones are a Polaroid SX70 Alpha because it is an SLR and its focusing system is good, and I also like the Polaroid Automatic 330 Land Camera because it is a beautiful object and it gives good results with peel-apart film. I like to use all kinds of film, but my preferred ones are peel apart film because it is just magic, round frame polaroids, and the Polaroid ID-UV expired film which gives monochrome turquoise results. I would have liked to test the Polaroid Time Zero and Polaroid 669, but I haven’t had the chance.”

 
ori4.jpg
 
pola355.jpg
 
pola352.jpg
 
pola363.jpg
 
pola392.jpg
 
pola601.jpg
 

*All photos are property of La Fille Renne ©2018 and may not be used in any way without the author’s explicit written permission.

*All text is property of Anne Silver©2018 and may not be reprinted, borrowed, duplicated in any way without her explicit written permission.